Le denier de l'Église, d'accord mais combien ?

C'est une question légitime. Certains se disent que, vu la modicité de leur retraite, leur don ne serait pas bien utile. Nous pouvons relire, dans l'évangile de Marc, la réaction de Jésus devant l'offrande de la veuve (Mc 12, 42-44).

La réponse est donc : peu importe le montant, chaque don est important et chacun est éclairé par sa conscience pour déterminer le montant de sa participation.

Bien entendu nous pouvons proposer une fourchette. Traditionnellement, l'Église propose de donner l'équivalent d'une ou deux journée de travail, ou encore 1 à 2% de son revenu annuel. A titre indicatif, dans le diocèse de Reims, le don moyen est de 135 euros. 
Rappelons qu’en vertu des avantages fiscaux en vigueur, vous pourrez déduire de votre impôt sur le revenu 66% de votre don (un don de 100 euros ne vous coûtera donc que 34 euros). Un reçu fiscal vous sera adressé en début d'année.
Le denier est la principale ressource de l'Église depuis la séparation de l'Église et de l'État. Cette somme est exclusivement destinée aux personnes, traitement et charges sociales des prêtres et animateurs des paroisses.

Un baptême, un mariage, des obsèques, une demande de messe, combien ça coûte ?

Souvent à l’occasion d’une célébration à l’église les familles demandent combien donner ?

Il n’y a pas de tarif imposé, Il n’est pas question de « payer » ce service d’Eglise  mais de faire une offrande à l’occasion d’une demande de service.
Chacun donnera en fonction de ses possibilités.
A titre indicatif, la fourchette est la suivante :
Baptême : entre 40 et 80 €
Mariage : entre 100 et 300
Obsèques : entre 80 et 200 €
Ces offrandes assurent presque la moitié des revenus des prêtres de notre diocèse.
Demander une messe (17 €)  c’est aussi participer à la vie matérielle du prêtre.
en savoir plus...