Eglise St. Hippolyte de Vaudemange

L’église Saint Hippolyte de Vaudemange est un très vieil  édifice du XII ème  et  XIII ème siècle

Formée de 3 arcades en plein cintre, sans ornements ni chapiteaux, chacune surmontée d’une fenêtre. Elle devait être naguère une des plus belles églises de la région, surtout si l’on veut bien se souvenir que, jusqu’en 1861, elle était précédée d’un magnifique porche du XIII ème siècle, servant de base à une tour romane  abritant les cloches et une horloge, le tout s’ouvrant directement dans la rue.

Malheureusement, à cette date, la  tour, menaçant ruine, est démontée. Il est envisagée de reconstruire l’ensemble de l’église avec une arcade supplémentaire et  une flèche (les plans existent toujours à la mairie). Mais ce projet est rejeté et crée une mésentente grave dans le village pendant plusieurs années.


Autel St. Hippolyte

Les deux  cloches, Jeanne-Françoise et Marie- louise (baptisées en 1826)  ont été descendues, provisoirement,  dans  la cour de l’école, l’horloge installée  à la mairie.

 Ce n’est qu’en 1960, enfin, que celles-ci furent remontées et électrifiées dans les combles  de l’église. Le mécanisme de l’horloge est exposé à la mairie mais ne fonctionne plus, le cadran est toujours en place sur la façade.

Finalement, aujourd’hui il ne reste, pour nous accueillir,  que le porche gothique du XII ème qui a été reconstruit  entièrement, a l’identique, dans les années 1990. Ce sont les derniers travaux qui concernaient cet édifice entièrement restauré pendant les 20 ans qui ont précédés. Ces travaux ont commencés par   la toiture, les murs extérieurs puis l’intérieur, du sol au plafond ainsi que les autels,  le statuaire et le mobilier.

L’abside est rectangulaire et date du début XIII éme. Les deux bas cotés,  ajoutés vraisemblablement après les guerres de religion se terminent par deux petits autels eux aussi restaurés au cours de derniers travaux. Un  est  dédié à St Hippolyte, Saint patron du village et l’autre à la Vierge à l’enfant. Le maitre autel daterait du XVIII ème.

Bibliographie : « MON FIEF SUR LA MARNE (1967) » de l’abbé Constant PAULET curé de Aigny, Billy le Grand, Condé sur Marne, Isse, Vaudemange et Vraux

 

 


Autel de la Sainte Vierge