Eglise Saint Timothée, St Apollinaire de Dizy

L'église, bâtie sur une éminence, domine le village et remonte à l'époque romane de la fin du XIème siècle ou du commencement du XIIème, aussi bien pour la nef que pour la tour qui s'élève en avant.

Cette église était autrefois très grande et a été ruinée par les Huguenots. Elle est restée en masure durant plusieurs années; les habitants de l'époque ont fait fermer la nef et y ont fait mettre le grand autel. Le coeur a été reconstruit au début du XVIème siècle, plus vaste que l'ancien coeur roman, mais il a subit de graves dégâts durant les guerres de religion, et fut démoli à la fin du XVIIIème siècle. L'église se trouve diminuée d'autant, et n'offre plus, aujourd'hui, qu'un vaisseau sans transept et tronqué à la partie supérieure.

La tour (clocher) faisant face à l'ouest, forme au rez-de-chaussée, un porche, en avant de l'entrée de l'église. La porte extérieure de la tour ouvre sur un arc en trois points. la tour, de forme carrée et dépourvue de contreforts, s'élève au dessus du portail et comprend quatre étages en retrait les uns des autres.

A l'étage supérieur, les faces ouest, nord et sud sont percées d'une baie en arc brisé. L'édifice a gardé à l'intérieur son aspect primitif: la nef comprend quatre travées romanes dont les arcs cintrés reposent sur des piliers carrés. Au dessus, s'ouvrent quatre petites fenêtres cintrées. Un plafond recouvre la nef. Les basses nefs ont été construites au XVIème siècle puis remaniées au XVIIIème (vers 1772). A leur extrémité se trouvent deux chapelles latérales ; la sainte vierge au sud, saint joseph au nord. Le clocher renferme deux cloches de 0.85 m et 0.75 m de diamètre. Elles se prénomment "Marianne et Virginie". Elles ont été bénies en 1820 par Mr Pierre Bruley, curé de Dizy. La paroisse de Dizy a son autel dédié à saint Timothée et saint Apollinaire. Ces deux saints seraient parmi les premiers martyrs de l'église de Reims. Ils auraient été martyrisés à la Pompelle vers l'an 324.